Avant les vendanges…

Nous voici déjà au mois d’août, l’été bat son plein et les journées sont chaudes. Une période estivale qui demande beaucoup de travail dans nos vignes où les travaux en vert se succèdent : levage, relevage, épamprage, effeuillage.

Toutes ces opérations permettent une bonne conduite de la vigne avec une belle évolution des végétaux (phénologie), tout en préservant le raisin des maladies (prophylaxie).

Depuis début juin et la floraison, la phénologie a beaucoup évolué : fin juillet nous avons pu constater la fermeture de la grappe, stade où les grains de raisins sont suffisamment gros pour se toucher. Les grappes sont bien formées, les baies ont atteint 70% de leur volume. Sur nos parcelles de merlot et malbec, les fruits changent de couleur pour passer au rouge, le processus de véraison est enclenché.

Dans l’ensemble le vignoble est très sain malgré la canicule qui commence à nous toucher. On laisse maintenant la place à la nature qui va continuer son travail pour faire mûrir ces beaux fruits sur les mois d’août et septembre…

Quelques explications pour les non-initiés :

L’opération de levage / relevage consiste à guider la vigne au fur et à mesure de l’évolution de la végétation. C’est ainsi que l’on obtient de beaux rangs bien alignés qui permettent aux raisins de profiter d’un maximum de lumière !

Comme pour les tomates, il faut également supprimer les “gourmands” appelés aussi pampres, afin d’augmenter l’apport en eau et en éléments nutritifs vers les grappes. Le fruit sera ainsi mieux nourri et préservé des maladies telles que le mildiou. C’est ce qu’on appelle l’épamprage.

Toujours dans le même souci de favoriser l’ensoleillement du raisin, nous procédons au minutieux travail d’effeuillage qui consiste à retirer les vieilles feuilles trop proches du fruit. Pas trop toutefois : il faut trouver le bon équilibre pour éviter de brûler le raisin au soleil et le protéger des intempéries.

Menu