2020 : une saveur particulière

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’année 2020 aura été particulière : l’apparition de la Covid a bouleversé nos habitudes, rendant incertain un monde que nous pensions pouvoir maîtriser.

Dans un désordre économique et social sans précédent il nous a fallu malgré tout suivre l’élevage de nos vins au chai, continuer à entretenir la vigne et vendanger masqués !

Fort heureusement cette année, la météo a été plus clémente au printemps : pas de neige ni de grêle en ce qui nous concerne, et l’installation récente de nos 2 éoliennes nous a permis d’éviter les petits épisodes de gel de début mai. Par contre, les importants passages pluvieux de début juin ont favorisé les attaques de mildiou, touchant la vigne alors en pleine floraison. C’est entre 10 à 20 % des grappes, suivant l’exposition des parcelles, qui seront endommagés.

Cette floraison précoce, de l’ordre de 2 semaines en avance, laisse présager des vendanges précoces elles aussi. Mais c’était sans compter sur un été très chaud et sec : les fortes chaleurs provoquent un stress hydrique de la vigne, ralentissant la véraison (*) dans un premier temps puis bloquant ensuite la maturité des raisins.
(*) Véraison : étape pendant laquelle le raisin commence à mûrir

Nous aurons donc finalement dû attendre les orages de fin août pour observer une reprise normale de l’évolution de la maturité. Le rapport sucre/acidité est optimal dès le 10 septembre pour nos merlots, la maturité phénolique est atteinte le 15 septembre pour nos plus jeunes parcelles. Le millésime 2020 s’annonce donc plutôt bien. Nous débutons les vendanges manuelles sur nos très jeunes vignes le 14 septembre sur 5 hectares, les vendanges mécaniques le 18 soit une petite semaine d’avance sur le millésime 2019. Une récolte menée tôt, dans la fraîcheur de la nuit, pour préserver le raisin de la chaleur persistante de septembre.

Une période délicate pendant laquelle le raisin doit être récolté frais et rapidement ramené au chai pour l’encuvage après un tri rigoureux : la vinification va pouvoir commencer et suivre son cours pendant les 3-4 prochaines semaines durant lesquelles nous élaborerons 24h/24 ce millésime 2020 avec le plus grand soin.

Trop tôt encore pour juger de la qualité d’un grand millésime, mais le fruit est d’excellente qualité !!

Une chose reste certaine, avec les mesures strictes sanitaires mises en place depuis le 17 mars dernier, le millésime 2020 aura une saveur particulière …

Menu